Is Professor Didier Raoult the man saving the world from Covid-19, or an arrogant, misguided scientist raising false hopes?

Courtesy Techcrunch.com

Introduction

According to the World Health Organization (WHO), the Centers for Disease Control and Prevention (CDC), and the U.S. Food and Drug Administration (FDA), there are currently no medications or vaccines proven to be effective for the treatment or prevention of the 2019 severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2)[1] [2] [3].


Recent hypothesis by Professor Didier Raoult[4], a French virologist who heads the Mediterranean infectious and tropical disease institute in Marseille, regarding the benefit of Hydroxychloroquine and Chloroquine[5], a broadly used antimalarial drug, in the treatment of patients infected by the emerged COVID-19, was dismissed by other eminent infectious disease specialists ( as fake news ) mostly because of poor methodology showing positive results in a non-randomised, unblinded trial of 24 patients[6].

Professor Didier Raoult . Photo Olivier Monge. Myop

In February this year, Janet Diaz, the head of clinical care for WHO’s emergency program, issued a statement about whether some drugs could cure patients, saying it needs more trials[7]: “At this moment in time there is no proven effective treatment for COVID-19 so that is clear at this moment in time. However there are ongoing clinical trials being done in China at this moment as well. The two that we’ve already discussed are testing the priority therapeutics that were prioritized by the WHO R&D blueprints and that includes lopinavir and ritonavir as well as remdesivir”. “For chloroquine there is no proof that that is an effective treatment at this time. We recommend that therapeutics be tested under ethically approved clinical trials to show efficacy and safety” Janet Diaz concluded.

What is Hydroxychloroquine and Chloroquine?

Hydroxychloroquine is classified as an anti-malarial drug. It is similar to chloroquine and is useful in treating several forms of malaria as well as lupus erythematosus and rheumatoid arthritis[8]. Both drugs have in-vitro activity against SARS-CoV, SARS-CoV-2, and other coronaviruses, with hydroxychloroquine having relatively higher potency against SARS-CoV-2[9]. According to some experts, If chloroquine is shown to be effective against SARS-CoV-2, it will not be via the same mechanism by which the drug functions as an antimalarial. That’s because malaria is caused not by a virus but by a microparasite of the Plasmodium genus. Chloroquine makes it toxic for the parasite to digest its host’s hemoglobin. Chloroquine might have entirely different effects against a virus, such as, for example, disrupting the virus’s ability to enter a cell[10].


Any published study?

In China, a study reported that chloroquine treatment of COVID-19 patients had clinical and virologic benefit versus a comparison group, and chloroquine was added as a recommended antiviral for treatment of COVID-19 in China[11]. Hydroxychloroquine is currently under investigation in clinical trials for pre-exposure or post-exposure prophylaxis of SARS-CoV-2 infection, and treatment of patients with mild, moderate, and severe COVID-19.

There are no currently available data from Randomized Clinical Trials (RCTs) to inform clinical guidance on the use, dosing, or duration of hydroxychloroquine for prophylaxis or treatment of SARS-CoV-2 infection.


What is the Marseille study?

The Marseille study[12] was accepted on 5th March by the French National Medicines Safety Agency (ANSM). An ongoing study coordinated by “The Méditerranée Infection University Hospital Institute in Marseille”[13].

36 Hospitalized patients with confirmed COVID-19 were included in this study if they fulfilled two primary criteria: i) age >12 years; ii) PCR documented SARS-CoV-2 carriage in nasopharyngeal sample at admission whatever their clinical status. After 6 days, the percentage of patients testing positive for COVID-19 who received hydroxychloroquine fell to 25% versus 90% for those who did not receive the treatment (a group of untreated COVID-19 patients from Nice and Avignon). In addition, comparing untreated patients, those receiving hydroxychloroquine and those given hydroxychloroquine plus the antibiotic azithromycin, the results showed there was "a spectacular reduction in the number of positive cases" with the combination therapy, said Professor Raoult.

At 6 days, among patients given combination therapy, the percentage of cases still carrying SRAS-CoV-2 was no more than 5%. Azithromycin was added because it is known to be effective against complications from bacterial lung disease but also because it has been shown to be effective in the laboratory against a large number of viruses, the infectious disease specialist explained.


Any Bigger study?

On the 22 March 2020, a clinical trial called “Discovery”, coordinated by Inserm as part of the Reacting consortium, starts in France to test four experimental treatments against COVID-19. This European project is led by Florence Ader, infectiologist in the Infectious and Tropical Diseases Department of the Croix-Rousse Hospital of Lyon University Hospital and researcher at the “CIRI ” International Research Centre in Infectiology (Inserm/CNRS / Claude Bernard University Lyon 1). It will include 3200 European patients from Germany, France, Spain, Belgium, Luxembourg, Netherlands, Sweden, and the United Kingdom. [14]

The objective is to evaluate the efficacy and safety of four experimental therapeutic strategies which, in light of latest scientific information, might be effective against COVID-19 including the Hydroxychloroquine.


Courtesy-Clinical trial arena


What are the other drugs?

Remdesivir

Remdesivir was first developed to treat Ebola, but research later showed that it could also block MERS and SARS in cells. It is an investigational intravenous drug with broad antiviral activity that inhibits viral replication through premature termination of RNA transcription and has in-vitro activity against SARS-CoV-2 and in-vitro and in-vivo activity against related betacoronaviruses[15].

There’s also anecdotal evidence that remdesivir helps treat COVID-19 patients, but that’s also no guarantee that a clinical trial will show that it works better than placebo.

Ritonavir/lopinavir and interferon-beta

A study had combined the two antivirals with interferon-beta, a molecule involved in regulating inflammation in the body that has also shown an effect in marmosets infected with MERS. A combination of the three drugs is now being tested in MERS patients in Saudi Arabia in the first randomized controlled trial for that disease[16].

The use of interferon-beta on patients with severe COVID-19 might be risky, if it is given late in the disease it could easily lead to worse tissue damage instead of helping patients.

Lopinavir-ritonavir did not show promise for treatment of hospitalized COVID-19 patients with pneumonia in a recent clinical trial in China[17]. This trial was underpowered, and lopinavir-ritonavir is under investigation in a World Health Organization study.



Conclusion

On this 24 March 2020, no drugs have been proven to be effective for the prevention or treatment of COVID-19. There is still no conclusive evidence that chloroquine will treat COVID-19. Numerous antiviral agents, immunotherapies, and vaccines are being investigated and developed as potential therapies.

It is important to note that recent reports suggesting that chloroquine may have some benefit in treating patients with severe manifestations of COVID-19 are based on small studies that need to be verified with formal clinical trials assessing both efficacy and safety.   

Unfortunately, based upon limited in-vitro and anecdotal data, chloroquine or hydroxychloroquine are currently used for treatment of hospitalized COVID-19 patients in several countries on an uncontrolled basis.


Both chloroquine and hydroxychloroquine have known safety profiles with the main concerns including:

  • QT prolongation and Torsade de pointes,

  • Mental Status Changes and Psychosis.

  • Drug interactions.

  • Retinopathy

  • Hypoglycemia

  • Hemolysis (rare).

  • Overdose.


Anticipatory prescriptions could lead to direct consequences in terms of limiting access to potentially life-saving medicines when they are actually needed.

Amid hydroxychloroquine hopes, lupus patients may face shortages.


Is Professor Didier Raoult the man saving the world from Covid-19, or an arrogant, misguided scientist raising false hopes?


Coronavirus in your country- Live Updates

References

[1] World Health Organization. Clinical management of severe acute respiratory infection when novel coronavirus (nCoV) infection is suspected https://www.who.int/publicationsdetail/clinical-management-of-severe-acute-respiratory-infection-when-novelcoronavirus-(ncov)-infection-is-suspected


[2] CDC Website: https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/clinical-guidancemanagement-patients.html

[3] FDA Website: https://www.fda.gov/emergency-preparedness-and-response/mcmissues/coronavirus-disease-2019-covid-19


[4]http://www.antimicrobe.org/authors/didier_raoult.asp


[5]https://www.medicinenet.com/hydroxychloroquine/article.htm


[6] https://www.youtube.com/watch?v=n4J8kydOvbc

[7] French Researcher Reveals Successful COVID-19 Drug Trial https://www.newcountry1l031.com/french-researcher-reveals-successful-covid-19-drug-trial/


[8]https://www.medicinenet.com/hydroxychloroquine/article.htm


[9] https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/therapeutic-options.html#r1


[10] https://www.the-scientist.com/news-opinion/is-hype-over-chloroquine-as-a-potential-covid-19-therapy-justified--67301


[11]https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/therapeutic-options.html#r6

[12] Gautret et al. (2020) Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID‐19: results of an open‐label non‐randomized clinical trial. International Journal of Antimicrobial Agents – In Press 17 March 2020 – DOI : 10.1016/j.ijantimicag.2020.105949

[13] https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/Hydroxychloroquine_final_DOI_IJAA.pdf

[14] Launch of a European clinical trial against COVID-19 available at https://presse.inserm.fr/en/launch-of-a-european-clinical-trial-against-covid-19/38737/

[15]https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/therapeutic-options.html#r1

[16]https://trialsjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13063-019-3846-x

[17]https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/hcp/therapeutic-options.html#r8


Moussa Issa Bookstore


Website : www.moussaissabooks.com

Email: info@moussaissabooks.com

Facebook: @moussaissabooks

Twitter: @moussaissabooks

Instagram: @moussaissa_books

Youtube: Moussa Issa Bookstore

COVID-19 CORONAVIRUS OUTBREAK- LIVE UPDATES

Image source: vector stock


On March 11 , 2020 at a press conference in Geneva, the World Health Organization declared the COVID-19 a “Pandemic” as there are now over 118,000 cases of the COVID-19 in over 114 countries, over 4,000 deaths worldwide and the sustained risk of further global spread.


"This is the first pandemic caused by coronavirus," WHO Director-General Tedros Adhanom Ghebreyesus said at a briefing in Geneva yesterday.

WHO Twitter


Tedros Adhanom Ghebreyesus, the Director-general of WHO, said : "We are deeply concerned both by the alarming levels of spread and severity of the disease, and by the alarming levels of inaction," "We have therefore made the assessment that COVID-19 can be characterized as a pandemic."

He insisted that "describing the situation as a pandemic must not change WHO's assessment of the threat posed by the virus," "It doesn't change what WHO is doing. And it doesn't change what countries should do."

Image source: Ars Technica


WHO chief Tedros Adhanom Ghebreyesus noted during the conference that, “pandemic is not a word to use lightly or carelessly,” but added that there was still time for officials to curb growth. While the term has already been employed by many medical professionals, the WHO has avoided an official declaration before now.


Terms to know:

  • Outbreak - Refers to the number of cases (disease) that exceeds what would be expected.

  • Endemic: a disease that exists permanently in a particular region or population. E.g. Malaria in parts of Africa.

  • Epidemic: An outbreak of disease that attacks many peoples at about the same time and may spread through one or several communities.

  • Pandemic: When an epidemic spreads throughout the world.


COVID-19 CORONAVIRUS OUTBREAK- LIVE UPDATES


This story is part of our ongoing coverage of the coronavirus/Covid-19 outbreak.


Moussa Issa Bookstore

Website : www.moussaissabooks.com

Email: info@moussaissabooks.com

Facebook: @moussaissabooks

Twitter: @moussaissabooks

Instagram: @moussaissa_books

Youtube: Moussa Issa Bookstore

Updated: Mar 14

Suivez les statistiques en temps réel ici


Introduction

Les coronavirus (CoV) sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV)[1] et Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV)[2]. Un nouveau coronavirus (nCoV) est une nouvelle souche qui n'a pas été identifiée auparavant chez l'homme.


Le 30 janvier 2020, le Comité d'urgence du Règlement sanitaire international de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l'épidémie était une «urgence de santé publique de portée internationale» (USPPI)[3]. Le virus a été nommé «SARS-CoV-2» et la maladie qu'il provoque a été nommée «coronavirus disease 2019» (en abrégé «COVID-19»).


Le personnel de santé (HCP) a un risque accru d'exposition au coronavirus car nous sommes en première ligne pour soigner les patients atteints d'une infection confirmée ou possible par la coronavirus 2019 (COVID-19). Il y a de fortes chances que nous devions nous occuper de quelqu'un soupçonné de COVID-19 au cours des semaines et des mois à venir. Afin de nous protéger au mieux, nous devons minimiser le risque d'exposition lorsque nous soignons des patients confirmés ou potentiels à COVID-19 en suivant les directives de prévention et de contrôle des infections du CDC, y compris l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI) recommandés.


Nous devons être conscients que la situation du virus COVID -19 / Corona évolue de jour en jour et nos plans d'urgence internes sont mis à jour en conséquence.


Symptômes du coronavirus

Source de l'image: NewYork Times


COVID-19 peut mettre jusqu'à 14 jours pour que les symptômes apparaissent. Les symptômes les plus courants du coronavirus sont:

o Maux de tête

o Maux de gorge

o Rhume

o Toux

o Fièvre

o Sensation générale de malaise


Lire la dernière COVID-19 Mise à jour ici


Définition des Cas

Cas possible

Patients atteints d'une infection respiratoire aiguë sévère nécessitant une hospitalisation avec des signes cliniques ou radiologiques de pneumonie ou de syndrome de détresse respiratoire aiguë [4].


OU

Patients atteints d'une infection respiratoire aiguë de tout degré de gravité, y compris au moins l'un des suivants: fièvre, toux, essoufflement


OU

symptômes fièvre de cause inconnue sans autres symptômes


ET

Au cours des 14 jours précédant l'apparition des symptômes, rencontré au moins un des critères épidémiologiques suivants:

  • étaient en contact étroit avec un cas d'infection au COVID-19;

OU

OU

  • Travaillé ou fréquenté un établissement de soins de santé où des patients infectés par COVID-19 étaient traités.

En tant que cliniciens, nous devons toujours être attentifs à la possibilité de présentations atypiques chez les patients immunodéprimés.


Cas probable

Un malade pour lequel le test de dépistage du virus du SRAS-CoV-2 (infection COVID-19) n'est pas concluant (résultat du test rapporté par le laboratoire) ou pour lequel le test a été positif sur un test pan-coronavirus [4].


Cas confirmé

Une personne dont le virus du SRAS-CoV-2 a été confirmé en laboratoire (infection par COVID-19), quels que soient les signes et les symptômes cliniques.


Contact

Toute personne ayant eu un face-à-face de plus de 15 minutes (<2 mètres de distance) avec un cas confirmé en laboratoire, dans n'importe quel contexte [4].

Pour les contacts qui ont partagé un espace clos ou un espace confirmé pendant plus de deux heures, une évaluation des risques doit être entreprise en tenant compte de la taille de la pièce, de la ventilation et de la distance de l’espace. Cela peut inclure les bureaux et les écoles et tout type de moyen de transport.


Une évaluation des autres pathogènes respiratoires, par exemple la grippe, le VRS et également des facteurs de risque de grippe aviaire, doit également être effectuée pour chaque individu ayant voyagé en Chine au cours des 10 jours précédant l'apparition de la fièvre et des symptômes des voies respiratoires inférieures.


Transmission du COVID-19

Source de l'image: alliance / dpa / C. Klose


Le coronavirus se propage dans des gouttelettes d'éternuement ou de toux.

On pourrait contracter le virus si [5]:

  • on entre en contact étroit avec une personne qui a le virus et tousse ou éternue

  • on touche des surfaces sur lesquelles quelqu'un qui a le virus a toussé ou éternué.

Comme il s'agit d'une nouvelle maladie, nous ne savons pas avec quelle facilité le virus se propage d'une personne à l'autre. La propagation est plus probable chez ceux qui ont des symptômes [6].

Le virus ne peut survivre que quelques heures si une personne qui en souffre tousse ou éternue sur une surface.

Des simples désinfectants ménagers peuvent tuer le virus sur les surfaces.

Nettoyez d'abord la surface, puis utilisez un désinfectant.


Propagation de personne à personne

  • On pense que le virus se propage principalement de personne à personne.

  • Entre des personnes qui sont en contact étroit les unes avec les autres (dans un rayon d'environ 2 mètres).

  • Par des gouttelettes respiratoires produites lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue.

  • Ces gouttelettes peuvent atterrir dans la bouche ou le nez des personnes à proximité ou éventuellement être inhalées dans les poumons.


Quelqu'un peut-il propager le virus sans être malade?

  • On pense que les gens sont les plus contagieux lorsqu'ils sont les plus symptomatiques (les plus malades).

  • Une propagation peut être possible avant que les gens ne présentent des symptômes; il y a eu des rapports de ce phénomène avec ce nouveau coronavirus, mais ce n'est pas considéré comme le principal moyen de propagation du virus.


Propagation par contact avec des surfaces ou des objets infectés

  • Il peut être possible qu'une personne contracte le COVID-19 en touchant une surface ou un objet infecté par le virus, puis en touchant sa propre bouche, son nez ou éventuellement ses yeux, mais ce n'est pas considéré comme le principal moyen de propagation du virus.


Avec quelle facilité le virus se propage-t-il?

La facilité avec laquelle un virus se propage d'une personne à une autre peut varier. Certains virus sont très contagieux (se propagent facilement), comme la rougeole, tandis que d'autres virus ne se propagent pas aussi facilement.

Un autre facteur est de savoir si l'écart est soutenu, s'étendant continuellement sans s'arrêter.

Le virus qui cause COVID-19 semble se propager facilement et durablement dans la communauté («propagation communautaire») dans certaines zones géographiques affectées.


Un cas de pneumonie communautaire ou pneumonie acquise en communauté (PAC) se trouve actuellement à l'hôpital Universitaire de Cork en Irlande. Ce patient n'a pourtant jamais voyagé à l'étranger [7].


Quand devrez-vous subir un test de dépistage du coronavirus?

Vous devrez subir un test de dépistage du coronavirus si vous présentez des symptômes et avez été au cours des 14 derniers jours:


Colis provenant des pays touchés

Il n'y a aucune preuve que l'on puisse contracter le coronavirus à partir d'emballages ou d'aliments provenant de Chine ou d'ailleurs.


Groupes à risque et coronavirus

Il n'existe pas assez de preuves sur les groupes à risque de complications s'ils attrapent un coronavirus. Il est certain que les groupes ci-dessous présentent un risque élevé:

  • 60 ans et plus

  • Condition médicale à long terme - par exemple, maladie cardiaque, maladie pulmonaire, hypertension artérielle, diabète ou cancer

  • Les femmes enceintes


Veuillez suivre les conseils sur la façon de vous protéger et de protéger les autres contre les coronavirus et d'autres infections comme la grippe.


Animaux de compagnie et coronavirus

Rien n'indique que les animaux de compagnie tels que les chats et les chiens peuvent attraper ou propager le coronavirus.


Prévention

  • Éviter tout Voyage non essentiel en Chine et en Italie. Des nombreux ministères (nationaux) des Affaires étrangères conseillent à leurs citoyens d'éviter tout voyage non essentiel en Chine et dans le nord de l'Italie.

  • Suivez les conseils mis à jour pour les voyageurs [8]   vers les pays et régions touchés par le coronavirus.

  • Il existe un risque élevé de contracter le coronavirus si vous voyagez endroit où se propage le virus.


Masques

Source de l'image: Khaleej Times


les masques aident à limiter la propagation des germes.

Dans la communauté, les masques peuvent être utiles pour empêcher les personnes atteintes de coronavirus de se propager à d'autres.

Retennez que les gens en bonne santé n'ont pas besoin de porter un masque chirurgical, car il existe peu de preuves étayant l'utilisation généralisée des masques chirurgicaux chez les personnes en bonne santé pour prévenir la transmission en public.

Les patients peuvent envisager de porter un masque lorsqu'ils sont malades avec une toux ou des éternuements (avec ou sans fièvre) et ils s'attendent à être avec d'autres personnes. Le masque aidera à protéger les autres contre la maladie.

Les établissements de santé ont des règles spécifiques pour savoir quand les gens devraient porter des masques faciaux [9].


En savoir plus sur la page de l'OMS sur l' utilisation de masques chirurgicaux. [10]


Voici des vidéos intéressantes sur la façon de mettre et d'enlever l'EPI pour différentes situations de soins de santé: https://www.hpsc.ie/az/respiratory/coronavirus/novelcoronavirus/guidance/infectionpreventionandcontrolguidance/


Hygiène des mains

Il est fortement conseillé de pratiquer une bonne hygiène pour se protéger contre les infections. Une bonne hygiène comprend:

  • laver les mains souvent avec de l'eau et du savon

  • Utiliser un mouchoir et se couvrir la bouche lorsque vous toussez ou éternuez

  • Évitez le contact étroit avec les autres, comme le toucher

En savoir plus sur les mesures de protection contre le coronavirus sur le site web de l'Organisation mondiale de la santé.


Comment vous isoler

  • Si vous avez un cas confirmé, vous devez vous isoler pour éviter qu'il ne se propage à d'autres personnes.

  • Ne vous rendez pas dans des lieux publics, tels que le travail, l'école, les centres commerciaux, la garde d'enfants ou l'université.

  • Si possible, demandez à d'autres personnes de vous procurer de la nourriture et d'autres produits de première nécessité et laissez-les à votre porte.

  • Seules les personnes qui vivent habituellement avec vous devraient être chez vous. Ne laissez pas entrer les visiteurs.

  • Vous n'avez pas besoin de porter de masque dans votre maison.

  • Si vous devez quitter la maison pour consulter un médecin, portez un masque chirurgical (si vous en avez un) pour protéger les autres.


Traitement pour le coronavirus

  • Aucun traitement spécifique pour le coronavirus jusqu'à présent.

  • Le traitement reste symptomatique et de soutien (oxygène).

  • Les soins intensifs peuvent être utilisés dans des cas extrêmes.

  • Il n'y a pas de place pour les antibiotiques contre le coronavirus ou tout virus. Ils ne fonctionnent que contre les infections bactériennes.

  • Si vous avez reçu un diagnostic de coronavirus, isolez-vous chez vous.


Le processus à suivre pour évaluer un éventuel patient atteint de COVID-19 est ici:

https://www.hpsc.ie/az/respiratory/coronavirus/novelcoronavirus/algorithms/


Vaccin

  • Actuellement, il n'existe aucun vaccin pour traiter ou protéger contre le coronavirus.

  • Bien que le vaccin contre la grippe soit utilisé pour protéger contre celle-ci, il ne protège pas contre les coronavirus.


Lisez sur les progrès du vaccin ici


Taux de mortalité

Selon le briefing de l'Organisation mondiale de la santé de la semaine dernière, le taux de mortalité du COVID-19 peut varier, allant de 0,7% à jusqu'à 4%, selon la qualité du système de santé où il est traité. Initialement, les scientifiques estimaient le taux de mortalité à environ 2,3% mais en ce jour, mondialement, environ 3,4% des cas de COVID-19 déclarés sont morts ", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un point de presse au siège de l'agence à Genève [11].

En comparaison, la grippe saisonnière tue généralement moins de 1% des personnes infectées, a-t-il déclaré.


Voir aussi: Taux de mortalité par âge et sexe des patients COVID-19


Nombre de cas de coronavirus en Afrique par pays en cliquant sur cette carte puis sur votre pays:


Plus d'informations

  1. COVID-19 Dernières mise à jour en temps reél

  2. Situation globale de COVID-19 - comment le service de santé réagit à la propagation mondiale du coronavirus

  3. Informations et conseils de voyage mis à jour- Conseils généraux pour les voyageurs

  4. Informations pour les professionnels de la santé- Ce que le personnel de santé devrait savoir sur la prise en charge des patients atteints du Covid-19

  5. Covid-19: médicaments et vaccins- Un guide détaillé des médicaments et vaccins en développement

  6. Nouveaux cas dans votre pays- Un nombre mis à jour de nouveaux cas dans votre région

  7. Taux de mortalité par âge et sexe des patients COVID-19 - Le taux de mortalité le plus récent au monde

  8. Mise à jour sur le nombre de cas (en anglais) peut être consultée sur les sites Web suivants:


Références

[1]https://www.who.int/emergencies/mers-cov/en/

[2]https://www.who.int/csr/sars/en/

[3] https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/summary.html

[4] https://www.hpsc.ie/az/respiratory/coronavirus/novelcoronavirus/casedefinitions/

[5] https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/about/transmission.html

[6] https://www2.hse.ie/conditions/coronavirus/coronavirus.html

[7] http://www.redfm.ie/news/cork/confirmed-7-new-coronavirus-cases-in-ireland-including-one-in-cork/

[8] https://www.uptodate.com/contents/general-travel-advice-beyond-the-basics

[9]https://www.sfcdcp.org/communicable-disease/healthy-habits/how-to-put- masque-et-enlever-un-visage /

[10] https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/when-and-how-to-use-masks

[11] www.worldometers.info/coronavirus/coronavirus-death-rate/


Moussa Issa Bookstore

Site Web: www.moussaissabooks.com

Courriel: info@moussaissabooks.com

Facebook: @moussaissabooks

Twitter: @moussaissabooks

Instagram: @moussaissa_books

Youtube: Moussa Issa Bookstore

0

Follow Moussa Issa Bookstore

google play.png
get ios.png
  • Email Us
  • Whatsapp Us
  • Facebook
  • Twitter Social Icon
  • Instagram
  • YouTube
  • Pinterest Social Icon

By using the Web site, you confirm that you have read, understood, and agreed to be bound by the Terms and Conditions.

Copyright © 2018- 2020 Moussa Issa Bookstore Ltd. All Rights Reserved. Publishers